Comment démarrer son souffleur thermique ?

le bon souffleur

Parmi les souffleurs à feuilles qui existent sur le marché, les expériences disent que les souffleurs thermiques sont les plus performants. Contrairement aux souffleurs électriques ou à batterie, le démarrage d’un souffleur thermique demande des astuces pour bien entretenir le matériel. En effet, il y a les préalables nécessaires, puis les précautions à prendre durant le démarrage, mais il faut également tenir compte de l’entretien.

Les préalables avant de démarrer l’appareil

Certes, le fournisseur aurait indiqué les gestes et les procédures pour démarrer le nouveau souffleur thermique. Mais, il est toujours préférable de se référer de temps à autres au manuel d’utilisation pour éviter les erreurs de manipulation. C’est un préalable inévitable au risque d’accident regrettable. En effet avant de démarrer l’appareil, que ce soit pour la première fois ou ultérieurement, il faut vérifier minutieusement la machine, les serrages, les fuites, les pièces et accessoires. Voir aussi le guide de oustlesfeuilles.fr pour bien acheter son souffleur thermique et recevoir des conseils sur le jardinage.  Il faut suivre à la lettre les entretiens périodiques. A la limite, l’utilisateur doit être apte, avant de démarrer le souffleur thermique, à maîtriser/vérifier le réglage du carburateur et le régime de ralenti, ainsi que la position du starter On et OFF. Il doit être capable de reconnaître une température élevée au risque de détériorer l’appareil. Une fois que ces vérifications  soient effectuées, il peut démarrer avec assurance la machine.

A lire aussi : Quel budget pour une ceinture chauffante ?

Les précautions à prendre durant le démarrage

Le souffleur thermique ne peut pas tourner sans carburant. Il s’agit de bien composer l’essence et l’huile (à 2%) s’il s’agit d’un moteur à 2 temps. A cette étape il faut être vigilent, par exemple s’éloigner d’un endroit où il y a une flamme. Il est formellement interdit  de fumer durant l’opération de ravitaillement. Aussi, il faut attendre que le moteur soit refroidi avant d’effectuer cet approvisionnement. Évidemment, le moteur doit être éteint. Par la suite, il faut vérifier les fuites, le bouchon du réservoir. Il est prudent de s’écarter de l’endroit où l’on a ravitaillé la machine, au moins à une distance de 4 mètres. La machine doit être posée sur un champ plan et aéré, et jamais sur l’épaule. Il faut écarter toute chose qui risque d’embrouiller les opérations. Le démarrage doit être effectué avec la manette conçue et installée en l’occurrence et non avec un système D au cas où.

Lire également : les outils dispos sur mr-bricolage.fr

Faire en sorte de bien exploiter le souffleur thermique : sans incident

Lorsque le moteur tourne, il s’agit de vérifier les sons et les vibrations qui ne sont pas normaux. Si c’est le cas, mieux vaut arrêter tout de suite le souffleur thermique au risque de se blesser inutilement. Il est aussi conseillé de porter des effets vestimentaires et des équipements de protection, y compris les lunettes de sécurité, le masque anti-poussière, le casque anti-bruit. A noter : le souffleur thermique peut tourner très longtemps jusqu’à ce que le carburant soit tari. Il est donc conseillé de se reposer de temps en temps, la fatigue risque une mauvaise manipulation et un accident mortel. Un autre conseil : au cas où la machine ne tourne pas rond, la sagesse est de contacter le fournisseur au lieu de la réparer aveuglement.